Face aux risques liés à la garde de chiens dangereux, le maire dispose de pouvoirs de police et de moyens juridiques.