Les espaces verts

Quels sont les risques auxquels vos agents sont exposés en matière d’espaces verts ?

  Environnement    13 février 2018

Les activités des espaces verts peuvent être concernées par différents risques tels que :

Les risques électriques avec les végétations à proximité des lignes électriques

En raison des risques d’amorçage (arc électrique) lors des opérations d’entretien et d’élagage à proximité des lignes électriques, le législateur a prévu, en plus des obligations classiques de déclaration et de consignations électriques (selon les cas), des distances minimales de sécurité à respecter entre la végétation et les conducteurs :

Domaine de tension Valeur de la tension nominale en Volts La végétation surplombe les conducteurs La végétation est située en dessous des conducteurs La végétation est située latéralement aux conducteurs
Basse tension (BT) Courant alternatif : entre 50V et 1000V
Courant continu : entre 120V et 1500V
Mise hors tension par consignation OBLIGATOIRE 2 mètres mini. entre la végétation et les lignes 2 mètres mini. entre la végétation et les lignes  + mesures de prévention complémentaires
Haute tension A (HTA) Courant alternatif : entre 1000V et 50 000V
Courant continu : entre 1500V et 75 000V
 Mise hors tension par consignation OBLIGATOIRE 2 mètres mini. entre la végétation et les lignes 2 mètres mini. entre la végétation et les lignes  + mesures de prévention complémentaires
Haute tension B (HTB) Courant alternatif : entre 50 000V et 150 000V
Courant continu : entre 75000V et 225000V
 Mise hors tension par consignation OBLIGATOIRE 3 mètres mini. entre la végétation et les lignes 3 mètres mini. entre la végétation et les lignes
  Courant alternatif : entre 150000V et 250000V
Courant continu : entre 225000V et 375000V
 Mise hors tension par consignation OBLIGATOIRE 4 mètres mini. entre la végétation et les lignes 4 mètres mini. entre la végétation et les lignes
  Courant alternatif : supérieur à 250000V
Courant continu : supérieur à 375000V
 Mise hors tension par consignation OBLIGATOIRE 5 mètres mini. entre la végétation et les lignes 5 mètres mini. entre la végétation et les lignes

 

Pour rappel, le tableau ci-après précise les distances minimales de sécurité entre les conducteurs et les opérateurs (outils et équipements de manutention et de levage compris) :

Valeur de tension efficace en Volts (Courant Alternatif) Distance minimale de sécurité entre les conducteurs et les opérateurs (outils et équipements de manutention et de levage compris)
Entre 0 et 50 000V 3 mètres
Supérieur à 50 000V 5 mètres

 

Les risques liés aux ambiances de travail et aux contraintes physiques

  • contraintes posturales et articulaires : position debout, accroupie, en torsion, à genoux, maintien de bras en l’air, répétition de geste, etc. ;
  • nuisances thermiques : travail à l’extérieur, exposé aux intempéries, à la chaleur ;
  • conduite de véhicules et de machines mobiles sur le lieu de travail ;
  • bruit ;
  • troubles musculo squelettique (TMS) : manutentions manuelles, port de charges lourdes : transport de végétaux, de matériels, de matériaux, etc. ;
  • travail avec des machines et outils vibrants : atteintes des membres supérieurs ;
  • travail sur écran : pour les équipes de conception de projets.

Les risques liés à l’exposition aux agents biologiques

  • morsures de tiques : maladie de Lyme, encéphalite virale à tiques, etc. ;
  • morsures de rongeurs sauvages, contact avec les déjections animales (leptospirose, rage, etc.);
  • inhalation de poussières végétales, piqûres de végétaux ; tétanos possible en cas de blessure.

Les risques liés à l’exposition aux insectes

  • piqûres de guêpes, d’abeilles, de frelons ;
  • contact avec les poils urticants de chenilles processionnaires du chêne ou du pin.

Les risques liés à l’exposition à des agents chimiques

  • manipulation de produits phytosanitaires (fongicides, herbicides, insecticides);
  • exposition aux carburants, aux huiles et aux gaz d’échappement.

Les risques routiers

  • transports sur les chantiers du personnel et des équipements de travail ;
  • risques liés à l’absence ou à une mauvaise signalisation de chantier, pour des travaux en bordure de route.

Les risques de chute

  • chutes de hauteur liées aux activités de taille des haies, aux travaux d’élagage d’arbres en hauteur (par exemple, dans le houppier) ;
  • chutes de plain-pied, glissades (liés notamment au relief, à la présence d’humidité au sol, à la nature des terrains, etc.) ;
  • chutes lors de la montée ou la descente des engins ;
  • chutes de matériaux sur les opérateurs : branches, matériels, etc.

Les risques liés aux contraintes environnementales

  • présence de lignes électriques aériennes ;
  • présence de canalisations de gaz ;
  • présence de voies de chemin de fer ;
  • présence d’une voie publique ;
  • zone de passage de piétons, vélos, etc. ;
  • présence de cours d’eau.

Les risques liés à l’utilisation des équipements de travail

  • risques mécaniques liés à l’utilisation de scies à chaînes à moteurs thermiques, taille-haies, débroussailleuses et autres matériels (coincements, écrasements, etc.);
  • risques de happements : arbres à cardans mal protégés, débourrages machines ;
  • risques de coupures graves, de sectionnement de membres (tronçonneuse, etc.);
  • risques de coupures lors du changement de lames (tondeuses, coupe bordures);
  • risques de brûlures lors de contact avec les échappements des machines ;
    risques de lésions oculaires : projections de copeaux, de graviers, etc.
  • risques d’écrasement (renversement d’engins par déséquilibre de charges, etc.) ;
  • risques de heurts, de renversements de personnes lors de la conduite d’engins.

Sur le même thème...


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Partagez