Les risques psychosociaux

Quelles sont les situations qui provoquent les risques psychosociaux ?

  Prévention et sécurité    10 janvier 2018

Plusieurs cas de figure peuvent créer des conditions favorables pour faire émerger ces risques.

Les situations de changement

Exemple : déménagement de locaux, mise en place d’un nouveau logiciel, changement de direction, rapprochement entre services… Ces situations peuvent donner lieu à un malaise social lié à une perte de repère.

Les situations d’urgence

Qui concernent principalement les urgentistes, les pompiers, les forces de l’ordre. Au-delà du fort niveau de stress, il peut y avoir un risque d’épuisement professionnel et surtout de stress post traumatique en cas d’exposition à des situations choquantes ou violentes.

Les métiers au contact ou en relation avec le public

C’est le cas des :

  • métiers du soin : aides soignantes, infirmières, etc.
  • métiers de l’aide: aide à domicile, assistantes sociales, etc.
  • services d’accueil et les services administratifs

Dans ces professions, la forte implication personnelle peut conduire à des situations d’épuisement professionnel.

Les postes avec horaires atypiques

Certains métiers comme les éboueurs ou encore les gardiens de nuit, entrainent des horaires atypiques. Ce type d’activité expose les agents à des risques de violence, mais également des risques d’isolement professionnel.

Les spécificités des collectivités territoriales

Il n’y a pas de risques psychosociaux réellement spécifiques aux collectivités territoriales, la différence réside plutôt dans le contexte particulier de la Fonction Publique, dont certaines caractéristiques peuvent générer des facteurs de risques. Par exemple :

  • L’exposition régulière aux réformes et aux changements (adaptations nécessaires au sein des services)
  • Les exigences du public de plus en plus fortes face aux institutions et aux agents (demande sociale en matière de services)
  • La complexité des relations hiérarchiques Élus / Chefs de services
  • Les alternances politiques et les conséquences sur l’organisation
  • La problématique des réductions de coûts et leurs conséquences sur l’organisation et le personnel

Enfin, il apparaît que certaines catégories d’agents peuvent être plus exposées. Par exemple :

  • Ceux occupant des fonctions d’exécution à forte pénibilité
  • Ceux de plus de 50 ans ayant des problématiques de reclassement ou d’aptitude physique
  • Ceux assurant l’interface avec le public
  • Ceux dont les possibilités de mobilité de carrière sont réduites

Sur le même thème...


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Partagez