Le risque d'intoxication au monoxyde de carbone

Comment limiter le risque d’intoxication au monoxyde de carbone ?

  Prévention et sécurité    12 septembre 2017

Les équipements à surveiller

Tous les types d’appareils, quel que soit le combustible utilisé, sont une source de monoxyde de carbone, en quantité variable selon la nature de ce combustible et la qualité de la combustion :

  • les chaudières à bois, à charbon, à gaz, ou à fioul
  • les chauffe-eau et chauffe-bain
  • les inserts de cheminées, les poêles
  • les chauffages mobiles d’appoint utilisés en continu
  • les cuisinières à bois, à charbon, ou à gaz
  • les moteurs automobiles dans les garages
  • les groupes électrogènes à essence ou à fioul et tout moteur thermique fixe ou mobile
  • les appareils « de fortune » type brasero
  • des appareils détournés de leur usage normal en vue de servir de chauffage : réchauds de camping, panneaux radiants, fours…
  • Parasols chauffants

Les situations à risque

Dans une majorité des cas, les accidents résultent :

  • de la mauvaise évacuation des produits de combustion (conduit de fumée obstrué ou mal dimensionné)
  • de l’absence de ventilation dans la pièce où est installé l’appareil (pièces calfeutrées, sorties d’air bouchées)
  • du défaut d’entretien des appareils de chauffage et de production d’eau chaude ainsi que les inserts, poêles, cuisinières, chauffages mobiles d’appoint
  • de la vétusté des appareils
  • de la mauvaise utilisation de certains appareils (appareils de chauffage d’appoint utilisés en continu par exemple, groupes électrogènes…) ;
  • de l’incompatibilité des différentes installations présentes dans un même logement (exemple : foyer ouvert et chaudière).

On observe souvent, lors d’accident, un cumul de défauts.

Que faire en cas d’accident ou de suspicion d’intoxication due à un appareil à combustion ?

Les consignes de sécurité en cas d’accident dû au monoxyde de carbone doivent être  :

  • aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres
  • arrêter si possible les appareils à combustion
  • évacuer les locaux et vider les lieux de leurs occupants
  • appeler les secours : les pompiers (18) ou le SAMU (15) ou le numéro unique d’urgence européen (112)
  • ne réintégrer les locaux qu’après le passage d’un professionnel qualifié qui recherchera la cause de l’intoxication et proposera les travaux à effectuer.

Pour plus d’information, les particuliers peuvent contacter :

  • la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS) ou le Service Communal d’Hygiène et de Santé (SCHS)
  • le Laboratoire Central de la Préfecture de Police (LCPP) pour Paris et les départements 92, 93 et 94.

La surveillance

Généralisé à toute la France depuis janvier 2005, ce dispositif vise un double objectif : l’alerte à visée préventive immédiate afin d’écarter les personnes exposées de la source de monoxyde de carbone et de prévenir les premières intoxications ou récidives par la gestion du risque, et l’information à visée épidémiologique. Le système de surveillance des cas d’intoxications repose sur un dispositif de déclaration par :

  • les services d’urgence des hôpitaux ;
  • les services d’oxygénothérapie hyperbare ;
  • les services d’incendie et de secours (Sdis) ;
  • les laboratoires d’analyses médicales ;
  • les médecins généralistes…

Les signalements sont reçus en fonction de l’organisation mise en place au niveau régional dans les Directions Départementales des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS), les services communaux d’hygiène et de santé (SCHS) pour les municipalités qui en disposent, ou encore dans les Centres antipoison.

Sur le même thème...


Prévention et sécurité
Les conseils de prévention

Les conseils de prévention

La prévention revêt une importance toute particulière afin d’empêcher des intoxications au monoxyde de carbone. Faire régulièrement vérifier les installations par un professionnel, utiliser des appareils conformément à leur destination. Autant de bonnes pratiques à connaître et à mettre en œuvre.

12 Sep 2017

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Partagez