Le défibrillateur

Comment fonctionne un défibrillateur ?

  Prévention et sécurité    12 septembre 2017

Cet équipement d’urgence doit être mis en œuvre sur une victime en arrêt cardio-respiratoire parallèlement à l’appel aux services de secours (SAMU, Pompiers). Des patchs (électrodes) doivent être collés sur la poitrine de la victime pour que l’appareil puisse faire son autodiagnostic.

Une fois les électrodes en place, l’appareil procède à une analyse automatique de l’activité cardiaque de la victime. En fonction du résultat de ce test, le défibrillateur détermine la marche à suivre et indique par message vocal, témoins lumineux et/ou écran d’affichage, la conduite à tenir (délivrance d’un choc électrique si besoin ou mise en place de la réanimation cardio-pulmonaire).

L’analyse de l’activité cardiaque se poursuit à intervalles réguliers par l’intermédiaire des électrodes afin d’adapter les gestes à effectuer. Une fois en place, l’appareil doit toujours rester connecté à la victime. Les instructions données par le défibrillateur devront être respectées jusqu’à la prise en charge de la victime par les équipes de secours.

Y a-t-il un risque à l’utilisation de l’appareil ?

  • Pour la victime :

L’utilisation ne présente aucun risque pour la victime. Le défibrillateur détermine automatiquement la nécessité du choc électrique et si l’analyse détecte que le cœur a un fonctionnement ne nécessitant pas de choc, celui-ci ne sera pas délivré.

En revanche, certaines conditions extérieures (pluie, victime mouillée, environnement métallique, téléphone portable) peuvent fausser les tests automatiques et ainsi générer des erreurs (mauvaise analyse de la situation cardiaque, erreurs d’intensité, délivrance de chocs inappropriés, etc.)

  • Pour les secouristes :

Les conditions extérieures (pluie, victime mouillée, environnement métallique, téléphone portable), peuvent conduire à dévier le choc électrique qui pourra ainsi être ressenti par les personnes se trouvant à proximité de la victime. C’est pourquoi le défibrillateur ne doit pas être utilisé tant que ces circonstances défavorables ne sont pas écartées.

Faut-il être formé pour utiliser un défibrillateur ?

  • Pour le grand public :

Même si le décret du 4 mai 2007 indique que les défibrillateurs externes automatisés peuvent être mis en œuvre par toute personne, il est préférable que les utilisateurs aient reçu une formation pour pouvoir les manipuler efficacement.

  • Pour vos agents :

Le Code du travail indique que : « l’employeur organise et dispense une information des travailleurs sur les risques pour la santé et la sécurité ainsi que les mesures prises pour les préserver ». Il précise également (art. R.4141-3) que la formation à la sécurité doit notamment porter sur la conduite à tenir en cas d’accident.

Ainsi, si votre collectivité fait le choix de s’équiper d’un défibrillateur, nous vous recommandons, pour répondre à votre obligation de formation, d’inscrire vos agents aux sessions de secourisme qui intègrent l’utilisation des défibrillateurs.

Sur le même thème...


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Partagez