Le défibrillateur

Ce qu’il faut savoir sur les défibrillateurs

  Prévention et sécurité    12 septembre 2017

Comment choisir le bon emplacement ?

Pour être efficace, le défibrillateur doit pouvoir être mis en œuvre rapidement. L’idéal étant que le délai d’intervention auprès de la victime soit inférieur à 3 minutes.

Quelques conseils    :

  • installez de préférence l’appareil dans un boîtier, à un endroit visible et bien identifié (panneau signalétique)
  • favorisez la proximité avec les lieux critiques (là où les tâches demandent des efforts physiques par exemple)
  • favorisez les emplacements à l’abri des intempéries
  • pour faciliter l’appel des secours, installez-le de préférence à proximité d’un moyen de communication
  • pensez à informer vos agents de l’emplacement du défibrillateur.

Le défibrillateur nécessite-t-il un entretien périodique ?

Comme tout dispositif de sécurité, le Code du travail impose des vérifications périodiques appropriées et la consignation de celles-ci dans un dossier.

A    défaut de périodicité imposée par la réglementation, nous vous conseillons de suivre les préconisations du constructeur :

  • vérification et remplacement des batteries : entre 1 et 5 ans ;
  • remplacement des électrodes : entre 2 et 7 ans.

Les appareils installés à l’extérieur bénéficieront d’une attention particulière du fait de leur situation.

Choisir son défibrillateur : Automatique (DEA) ou semi-automatique (DSA)  ?

  • La différence : le fonctionnement de ces deux types d’équipements est quasi identique. Si le DSA (semi-automatique) nécessite un appui volontaire sur un bouton pour délivrer le choc, le DEA, lui, délivrera le choc automatiquement.
  • Les précautions d’usage à respecter avant utilisation sont les mêmes :
    • éviter l’usage sous la pluie,
    • sécher une victime mouillée,
    • éviter tout environnement métallique (type échafaudage ou bouche d’égout),
    • éloigner les téléphones portables.

En savoir plus

De nombreux sites internet proposent de géolocaliser les défibrillateurs sur le territoire français. Ils permettent d’une part de localiser les DEA (défibrillateurs externes automatisés) et d’autre part de les recenser avec la participation active des internautes qui les ajoutent spontanément dans les bases de données.

Sur le même thème...


0 commentaires

Soumettre un commentaire

Partagez